Denis Dupré – Innover pour financer la transition énergétique

Catégories : Toutes les vidéos

Mercredi 22 mars 2017 à 12h15

Innover pour financer la transition énergétique

Conférence de Denis Dupré, enseignant à l’Université Grenoble-Alpes et à l’ENSIMAG ( Institut National Polytechnique de Grenoble)

Organisé par etika, ATTAC Luxembourg Freres des Hommes Luxembourg et la FNCCTFEL  avec le soutien de Altrimenti.



Si le bien fondé pour le passage à une transition énergétique ne fait plus de doute au Luxembourg , de grandes interrogations restent encore ouvertes concernant son financement étant donné l’ampleur des travaux que nous devrons réaliser.

Il s’agit aussi de nous désintoxiquer de notre consommation de pétrole tout en relançant l’activité par des créations d’emplois durables.

La vraie question est de réorienter les flux financiers vers l’économie verte.

Denis Dupré s’est penché sur cette épineuse question et évoque :

  • les fausses bonnes idées (marché du carbone et produits financiers de green-washing)
  • les solutions du type »Troisième Révolution industrielle » proposée par Jérémy Rifkin
  • le rôle des banques et des banques centrales dans le financement
  • la possibilité d’une finance alternative innovante

Présentation de l’orateur :

Denis Dupré a travaillé jusqu’en 1998 dans divers organismes bancaires .

Il est aujourd’hui est enseignant-chercheur en finance, éthique et développement durable à l’Université de Grenoble où il est titulaire de la chaire Manager Responsable.

Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages en finance, économie financière, éthique et écologie et propose de mieux comprendre les enjeux sociaux, écologiques et politiques de nos actions sur son site « Crises et éthique de l’action ».

Il est ingénieur diplômé de l’École des Mines de Douai, titulaire d’un DEA de l’École des Mines de Paris, d’un master en philosophie de l’Université Grenoble II, docteur en gestion de l’Université Paris-Dauphine puis titulaire de l’Habilitation à Diriger des Recherches en gestion de l’Université Grenoble II.


 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

*