Rejoignez-nous !

Grande soirée de solidarité avec Antoine Deltour et Edouard Perrin

Catégories : Toutes les vidéos

Grand succès pour la soirée de solidarité …

La soirée de solidarité du 25 avril, le jour précédent l’ouverture du procès dirigé contre Antoine Deltour, Edouard Perrin et Raphaël Halet, était un grand succès.

Dix intervenants, dont le membre du Consortium International du Journalisme d’investigation ICIJ, Xavier Counasse, journaliste au quotidien belge Le Soir, venu spécialement pour décrypter le journalisme d’investigation, étaient tout à fait à l’attente d’un public de plus en plus nombreux.

« Membres d’Amnesty International, de la Ligue luxembourgeoise des droits de l’homme, des syndicats de journalistes, d’ONG spécialisées dans la justice fiscale prennent tour à tour la parole pour dire l’indispensable œuvre d’intérêt générale qu’ont accomplie le lanceur d’alerte Antoine Deltour et le journaliste français Édouard Perrin en rendant publiques les malversations fiscales des multinationales qui recourent aux rescrits fiscaux que leur offre plus ou moins légalement l’administration luxembourgeoise »

Xavier Counasse, captive l’assistance quand il dévoile quelques-unes des astuces utilisées par les journalistes pour éviter les fuites lors de longs mois de travail d’enquête.

Ça tient un peu du film d’espionnage avec des noms de code, des pseudonymes, des réunions secrètes tenues à Bruxelles ou Munich.

Il explique aussi ce nouveau journalisme d’investigation qu’il qualifie de 2.0 parce que cela se joue beaucoup derrière des écrans d’ordinateur avec l’analyse de millions de pages de documents.

Il insiste sur le rôle des lanceurs d’alerte sans lesquels rien n’aurait été possible.

Il dit encore que le Luxembourg n’est pas spécialement visé, qu’il ne s’agit pas d’un complot mais du hasard qui a voulu que cette fois le lanceur d’alerte ayant dévoilé la fraude travaillait au Luxembourg, chez PwC. “ (idem)

Incontestablement « écrit le Quotidien » ce sont les invités surprises de la soirée qui font le plus vibrer l’auditoire.

Me Roland Michel d’abord, l’avocat luxembourgeois du journaliste français Édouard Perrin. Il dit son bonheur face à cette salle comble, «car cela donne une autre image du pays».

Arrivent ensuite les défenseurs d’Antoine Deltour: le Luxembourgeois Philippe Penning et le Français William Bourdon, virtuose des prétoires, implacable ennemi des injustices et de la corruption, maître en procès «politiques».

Cameramen et journalistes se précipitent, ralentissent leur progression vers la scène du Casino syndical.

Me Philippe Penning dit l’angoisse de son client face «à un procès dont les enjeux dépassent largement sa personne».

 

http://solidarite-deltour-perrin.lu/

 


 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.