Rejoignez-nous !

Laurent Testot: La nature humaine est-elle de… détruire la nature ?

Catégories : Toutes les vidéos

Lundi 18 mars 2019

La nature humaine est-elle de… détruire la nature ?

Conférence de Laurent Testot

Organisé par etika et ATTAC Luxembourg avec le soutien de Altrimenti



Les relations entre l’homme et la nature ont fait l’objet de nombreux ouvrages : on peut citer par exemple « La contamination du monde » que le co-auteur Thomas Thévenoux nous avait présenté l’année passée et qui montrait clairement comment les débuts de la civilisation industrielle et marqué en même temps la naissance de l’anthropocène.

Laurent Testot commence quand à lui son étude depuis les tout débuts de l’humanité, et nous apprend plein de faits très dérangeants sur le comportement de l’espèce humaine envers son environnement.

Saviez vous que par exemple que bien avant la coupe en règle de l’Amazonie, les Aborigènes privèrent il y a 50 000 ans l’Australie de ses forêts en exterminant les grands herbivores qui les entretenaient ?

Que bien avant les OGM, nos ancêtres altérèrent voici 13 000 ans la génétique du blé pour en collecter toujours davantage ?

Il va cependant plus loin qu’un réquisitoire sans espoir de l’humanité qui nous condamnerait irrémédiablement à la guerre et l’effondrement, et montre que si l’homme est « une machine à tuer », il est aussi capable de coopération, qualité qu’il est plus que temps de mettre en oeuvre.


Présentation de l’orateur :

Présentation de l’orateur : Laurent Testot est un journaliste indépendant, travaillant notamment pour le magazine Sciences Humaines. Spécialisé en histoire, géopolitique et religion, il exerce également comme formateur et guide conférencier. Il anime également le blog Histoire Mondiale.

Il a dirigé une douzaine de hors-séries et livres pour Sciences Humaines, notamment : « Histoire globale, un nouveau regard sur le monde » (2008, réddité en 2015) ; « Une autre histoire des religions » (2010) ; « La Guerre » (avec Jean-Vincent Holeindre, 2012, rééd. 2014) ; « Vers un nouveau monde » (2013) ; « La nouvelle Histoire du Monde » (2014).

Son ouvrage Cataclysmes (Prix Léon de Rosen 2018 de l’Académie française) a été salué par la critique :

« Rendons grâce à la publication de Cataclysmes en format poche. Elle offre au critique l’occasion de se racheter et de parler d’un livre injustement passé sous silence dans ces colonnes à sa sortie en 2018. Car c’est un livre passionnant (couronné par l’Académie française), érudit mais fluide, ambitieux mais solidement étayé…  » Reporterre

 » Ce livre multiforme, nourri par une érudition étonnante, est un cri d’alarme salutaire qui, à la fois, récuse le catastrophisme d’un Jared Diamond (Effondrements) et complète (tout en le nuançant) Sapiens de Yuval Noah Harari.  » Alternatives économiques

« un livre utile, parce qu’il est important que la recherche en histoire environnementale, menée depuis désormais plus de quatre décennies, soit rapidement diffusée. » Non fiction

Il sera proposé en dédicaces à l’issue de la conférence.


Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.